Les ventes du Jeep Gladiator stoppées par un problème d’arbre de transmission


Il n’est pas tout à fait surprenant de voir un nouveau modèle souffrir de quelques pépins mécaniques ou électroniques dès sa première année sur le marché. La nouvelle camionnette tant attendue de Jeep n’a pas été épargnée, semble-t-il.

Le manufacturier a annoncé hier qu’il cessait les ventes de son nouveau Gladiator, du moins temporairement. Jeep a donné un ordre d'interdiction de vente, ce qui signifie qu'aucune nouvelle camionnette Gladiator ne pourra quitter le concessionnaire, et ce, jusqu'à ce qu'une solution au problème potentiel lié à son arbre de transmission ait été trouvée.

Fiat Chrysler Automobiles (FCA) procède également au rappel de 3427 Gladiator déjà sur la route. Selon les documents publiés sur le site web de la NHTSA (National Highway Traffic Safety Administration), la société estime que 5 % des camionnettes produites à ce jour pourraient avoir quitté l'usine de montage sans graisse dans la section de joint monobloc de l'arbre de transmission.

L’absence de graisse pourrait entraîner une surchauffe, voire un encrassement des articulations de l’arbre d’entraînement. Cela pourrait aboutir à une défaillance structurelle et à un passage imprévu en mode traction avant. Les modèles Gladiator concernés ont été assemblés entre le 15 décembre 2018 et le 25 juin 2019.

272099-171023.jpg